Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Ancien d'Algérie

Un soupçon de ras le bol !

8 Octobre 2021 , Rédigé par Gérard TROSSEVIN

 

Les anciens combattants aujourd’hui se posent énormément  de questions, outre l’écœurement provoqué par l’indifférence manifestée à leur égard par les élus locaux, ils sont absolument stupéfaits des sujets abordés par le chef de l’État ces derniers temps comme la repentance, le rapport Stora…

Les anciens combattants en Algérie n’ont jamais été parti prenante de la colonisation, c’était une volonté politique de l’époque et s’ils ont participé à cette guerre c’était à leur corps défendant car le service militaire en ce temps là n’était pas une option, c’était une obligation. 

Notre Président parle de la repentance sans jamais évoquer les atrocités de la Guerre d’Algérie et notamment celles subies par les jeunes français qui ont obligatoirement participé à cette guerre. Qui parmi nos dirigeants connaît aujourd’hui le nombre de jeunes appelés qui sont allés perdre leurs 20 ans en Algérie ? Plus de deux millions d’appelés et de rappelés se sont succédés là bas. Plus de 30.000 y ont laissé la vie, souvent dans des conditions horribles, d’autres y ont tout bonnement disparu. Et quand les corps étaient rapatriés, c’était le plus discrètement possible et souvent de nuit et bien sur  sans cérémonie aux invalides, sans légion d’honneur et presque sans considération.

Aujourd’hui c’est silence radio, plus personne n’évoque cette guerre, une chape de plomb semble la recouvrir. Devons nous nous sentir coupables d’avoir obéi et nous sentir honteux d’avoir servi la France comme on nous le demandait ?

Dans quelques mois, juste avant l’élection présidentielle, il y aura le soixantième anniversaire des accords d’Evian ... que va t’on être obligé entendre ? Nous craignons le pire !...

Bien sûr, nous, les anciens soldats d’AFN sommes encore 2.352.800 ressortissants de l’ONAC comment allons-nous peser dans ce scrutin ? C’est peut-être une question que devraient se poser tous les candidats !

Nous nous souvenons tous encore des conditions particulières auxquelles nous étions soumis, en ce temps là, c’était le service militaire obligatoire en France et après 48 ou 72 heures de permission afin de dire au revoir à nos familles, nous étions consignés au quartier, puis un matin bonne heure rassemblement dans la cour , appel,  prise de léger paquetage perso , et  embarquement dans les camions, et direction Marseille Ste Marthe.

Puis le lendemain La Joliette et embarquement sous très haute surveillance de la gendarmerie mobile dans un bateau fraîchement ressorti d’un cimetière marin !

À peine étions nous arrivés dans nos nouvelles unités en Algérie, on nous met immédiatement dans l’ambiance en nous précisant toutes les réjouissances que le FLN nous réservait ! Considérant que celui-ci ne faisait pas de prisonniers sauf pour les torturer, il nous était recommandé de nous battre jusqu’au bout à savoir jusqu’à notre dernier souffle.

Effectivement, nous avons pu découvrir plus tard horrifiés d’infortunés bidasses  attachés nus à des poteaux,  les attributs masculins sectionnés et égorgés.

Enfin, notre devoir accompli, le « Charles Plumier » une grosse poubelle flottante tombant régulièrement en panne plein de soldats accoste, au petit matin, quai de la Joliette à Marseille. Nous en sommes sortis par la face avant, la soute arrière étant réservée à la sortie des cercueils de soldats, empilés rapidement et discrètement dans des camions. ...

A peine le temps d’embrasser les parents venus nous attendre et embarquement dans un train stationnait deux quais plus loin, prêt à nous accueillir dans des wagons hors d’âge pour nous mener jusqu’à SISSONNE lieu de répartition habituel dans le froid, et la boue. 

Alors à tous les repentants pour des raisons électorales ou piteusement incultes, merci d’observer un minimum de dignité et au moins de vous taire !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article