Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Ancien d'Algérie

Le rappel du 1er Juillet

1 Juillet 2018 , Rédigé par Gérard TROSSEVIN

RAPPEL AUX 36 MAIRES DE LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU GRAND PIC SAINT-LOUP.

 Madame, Monsieur le Maire,

 

Toutes les administrations (préfecture, mairie, organisme de sécurité sociale...) peuvent être saisies par voie électronique. Elles doivent respecter certaines règles dans leurs échanges avec les usagers, notamment concernant la bonne réception de la demande et la suite qui lui sera donnée. Il est toutefois inconcevable qu’une commune ne réponde pas dans des délais normaux quand les intérêts de leurs concitoyens sont en jeu. En l’occurrence, nous avons adressé aux trente six communes de la Communauté de Commune du Grand Pic Saint-Loup une demande concernant la fourniture d’une liste de personnes du sexe masculin, nés entre 1942 et 1944. Cette demande a été formulée suite à la décision de Mme  DARRIEUSSECQ, Secrétaire d’Etat Chargée des Anciens Combattants d’octroyer la Carte du Combattant et la retraite du Combattant pour les militaires français présents sur le sol Algérien entre Juillet 1962 et Juillet 1964.

Y ont répondu avec empressement et par ordre alphabétique les Communes de CAUSSE DE LA SELLE, CLARET, MAS DE LONDRES, SAINT-BAUZILLE-DE-MONTMEL, SAINT-MATHIEU-DE-TREVIERS, SAUTEYRARGUES, VAILHAUQUES, VALFLAUNES et VIOLS-LE-FORT. Nous tenons à les en remercier vivement ; les dossiers des personnes concernées sont déjà traités et les demandes effectuées.

En ce qui concerne les Communes qui n’ont pas encore répondu, nous disons que nous sommes bien conscients que cela représente un surcroît de travail, mais aussi que ce petit effort que nous leur demandons va permettre à certains de leurs administrés la reconnaissance de leurs droits, la perception de la retraite du Combattant et l’attribution d’une demi-part fiscale supplémentaire ce qui n’est tout de même pas négligeable.

Notre association n’a pas d’intérêt propre dans cette démarche, si ce n’est que la défense des droits des anciens combattants.

 

Madame, Monsieur le Maire, nous vous remercions de votre compréhension et par avance, vous remercions de donner les instructions nécessaires.

 

Dans cette attente, nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur le Maire l’assurance de notre considération distinguée.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article