Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Ancien d'Algérie

AMNÉSIE OU.......MANQUE DE CONSCIENCE PROFESSIONNELLE ?

1 Avril 2018 , Rédigé par Gérard TROSSEVIN

Le devoir de mémoire c'est l’obligation morale de se souvenir des événements historiques tragiques et de leurs victimes afin de faire en sorte que personne n’oublie et que de tels  événements ne se reproduisent plus.

L’Education nationale, la Défense et les Anciens combattants  jouent un rôle important sur le thème de la mémoire dans la transmission des valeurs pour lesquels des femmes et hommes ont combattu et quelquefois donné leurs vies.

Le devoir de mémoire permet aux jeunes générations de mieux comprendre les racines et les enjeux de l’histoire contemporaine

L’École a pour mission et vocation un rôle essentiel à jouer dans l’enseignement de l’histoire et la transmission de la mémoire auprès des enfants et des jeunes. En complément des enseignements, en particulier d’histoire-géographie, les journées commémoratives et les actions éducatives constituent des moyens privilégiés pour mener ce travail pédagogique. Celui-ci doit s’appuyer en principe sur le vécu des survivants et de leur témoignage. Nous avons bien dit en principe, mais la réalité est toute autre puisque le long et fastidieux  travail de mémoire auquel nous nous sommes astreints ne passionne à priori pas les enseignants d'aujourd’hui,  pas plus que de nombreux  édiles dont pourtant le devoir de mémoire fait partie de leurs prérogatives, mais aussi de leurs devoirs. Alors que dire des élus enseignants qui zappent totalement le sujet ! Heureusement de nombreux parents d’élèves prévenus par les réseaux sociaux se manifestent. A ces parents soucieux de l’instruction civique de leurs enfants nous ne pouvons que dire que nous ne présenterons nos différents sujets qu’en leur présence, faute d’avoir pour interlocuteur un enseignant qui détermine le choix des diapositives à projeter. Attention, nous ne mettons pas tous les enseignants en cause, mais nous pouvons témoigner que sur tous les enseignants informés par courrier particulier, seulement  8% d’entre eux ont montré un intérêt. Monsieur Blanquer notre Ministre de l’Education Nationale à donc encore beaucoup de travail !

Nos anciens auraient dit : « pauvre France »

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article